Les spectacles de 2018

Festimôme continue de cultiver une programmation éclectique et exigeante aux formes diversifiées, aux propos drôles, poétiques, à l’accent légèrement décalé, accessible à tout public.
Choisies pour leur audace, à travers le terreau national, local et cette depuis cette année international des arts du cirque et de la rue, les douze compagnies sélectionnées pour cette nouvelle édition, rythmeront les 3 jours avec des représentations de, entre cirque contemporain, théâtre de rue, comtes, acrobatie et voltige.

Présentation des Compagnies

Alta gama « Adoro » – (Espagne) – Jeudi 19, vendredi 20 et samedi 21

Les péripéties d’un couple avec l’amour.
Elle, elle vient nous éblouir avec sa voix et sa musique. Lui, son assistant, qui n’aide pas, il ne fait qu’interrompre. Un jeu de clown parfait.
Deux idiots qui s’embrouillent et se battent. Le résultat est toujours le même: le public s’esclaffe. Un spectacle qui nous invite à aimer, rire et rêver. Un lieu où les relations de couple et leurs complications sont amenées avec humour et joie. Un spectacle de clown avec musique live et acrobaties incroyables sur le vélo.

Vol’e temps « Bert y yo» – (Espagne) – Vendredi 20 et samedi 21

Bert y Yo, de Vol’e Temps, explique la relation de deux personnages étranges et drôles, deux personnages différents et opposés.

Ils sont venus présenter leur spectacle d’acrobatie, mais que se passe-t-il? Bert ne veut pas, il n’aime pas ce numéro, il s’ennuie. Il préfère jouer avec ses balles de ping pong, mais Sara l’oblige à monter sur scène: le public est là en attente et il faut faire quelque chose maintenant !!

Saseo – « Cabaret de poche » – (Toulouse) – Jeudi 19 et Vendredi 20

Un petit spectacle, enfin un grand cabaret, format de poche ou plutôt un grand spectacle sous forme de cabaret mais pas n’importe quel cabaret. Ici, tous les numéros sont tirés au hasard.
Quatre énergumènes, un paravent sommaire, quelques cubes dorés, une piste molletonnée, des paillettes dans les poches, un bout de ficelle qui se transforme en chapiteau, c’est le défi de Saseo. Ici les prouesses circassiennes (fil, tissu aérien, jonglerie, acrobatie) s’enchaînent au rythme d’une musique en live, colorent l’espace, débordent de scène et réveillent les voisins.

Fracasse de 12 « Hop ! » – (Theix) Jeudi 19

HOP ! Un spectacle burlesque, chorégraphié, rythmé et chanté.
Voici un chef rigoureux qui tente de mener son équipe vers la perfection professionnelle, mais les trois employés municipaux sous ses ordres s’avèrent être tous plus dissipés, délirants et flâneurs les uns que les autres.
Le quotidien de ce quatuor n’a de cesse de balayer les idées reçues sur leur profession. Les poubelles et les balais prennent vie, les chants exutoires bravent le taylorisme et la main d’œuvre urbaine se laisse emporter par sa douce folie poétique.
Quand les instruments de travail se transforment en instruments de musique, que les mouvements protocolaires alimentent des rythmes décapants et des chorégraphies dépoussiérantes, la morosité n’a qu’à bien se tenir!

En compagnie de ces étonnants balayeurs, le public n’aura pas à s’adonner au tri sélectif…le rêve et le rire se retrouveront dans le même sac !

Laura kibel « Va où le pied te porte » – (italie) – Vendredi 20 et samedi 21

Dans ce spectacle de « Théâtre de Figures »  les pantins sont vivants, en chair et en os. En effet, les protagonistes des contes sans paroles sont les parties du propre corps de Laura Kibel, qui habille et transforme ses pieds, ses jambes, ses mains, ses genoux en créatures fantastiques qui aiment, souffrent et font rire. Laura Kibel ne se contente pas de jouer de plusieurs instruments en bonne musicienne, d’être costumière et décoratrice de théâtre et de cinéma. Elle crée aussi de ses mains tous les éléments scéniques de son spectacle; vêtements et objets, masques, faux-nez, accessoires, jusqu’à la bande son.

Les petites histoires qui composent ce  spectacle sont des créations originales, à la fois ironiques, poétiques et desacralisantes, toujours appuyées par des musiques fascinantes et captivantes. Elles ravissent le spectateur  de tout âge en dépit de la barrière de la langue.

Les vils brequins « l’avenir c’était mieux avant ! » – (France) – Jeudi 19 et vendredi 20

Filipon vous présente son cabinet de curiosités théâtrales, l’unique chance d’accomplir les dernières volontés de feu Hildegarde. Grandiloquent et superbe, il est accompagné de son fidèle Cissous : Ensemble, ils vont cheminer vers le sommet de leur monde instable, glissant entre l’alexandrin de la rue et le gramophone du DJ, pour peut être trouver l’équilibre…

Kuutenkidou « kuutenkidou » – (Japon) – Jeudi 19 et vendredi 20

Une véritable performance de jongleurs de haut niveau réunis autour de Tomohiro Kobayashi. Reconnus internationalement pour leurs talents hors du commun, ils créent ensemble tout un monde complexe à l’aide de balles, diabolos et anneaux et parviennent à susciter des émotions uniques au monde grâce à leurs talents respectifs !

 

Cia dela praka « Noïs um » – (brésil) – Jeudi 19 et vendredi 20

Un spectacle émouvant qui transporte le public dans un nouvel état de sensibilité. Un voyage chorégraphié à l’unisson qui relie les corps articulant ainsi délicatesse et émotion forte de manière poétique. La musique en direct avec des instruments non habituels (hang) donne de la matière aux mouvements organiques créant une authentique atmosphère onirique. Avec leur regard profond et lumineux, les danseurs aussi deviennent les spectateurs du public.

Les artistes dans “Nois Um” unissent danse contemporaine, acrobaties, portés, jonglage-contact créant des mouvements fluides où la virtuosité apparaît comme une surprise.

 La compagnie du o des branches « Feuillage, performance arborée » – (France) – Samedi 21

Un arbre, une danseuse, deux musiciens :
la rencontre entre les 4. Une performance dansée dans un espace arboré. De courts tableaux improvisés où le corps aérien voltige, se niche au coeur des branches, se faufile entre les feuilles comme si l’arbre et la danseuse ne faisait plus qu’un. Témoin de ce moment de suspension, le public vit l’arbre différemment, accompagné par les mélodies entraînantes des musiciens.

Cie de l’Escargot « accordéons-nous » – (France) – Jeudi 19 et vendredi 20

Cette création est la rencontre de deux artistes multi-disciplinaires. Marion Sila, auteure compositrice interprète et femme orchestre, nous transporte avec son  « accordéon voyageur » dans un univers sensible et plein de fantaisie. Johanna Dupuy-Hemimou, comédienne et danseuse au sein de la Cie Singulier Pluriel, vous invitera à faire danser les mots, avec les mains.

La gestuelle utilisée est issue du vocabulaire de la Langue des signes.
Pour cet atelier parents-enfants, Johanna et Marion rassemblent leur univers pour mettre en chant et en mouvement petits et grands, accompagné par l’accordéon diatonique.

Les tréteaux du charrel « La joueuse de flûte » – (France) – Jeudi 19 et vendredi 20

Avec « La Joueuse de Flûte », Jean-Jacques MALY tente d’entrelacer la veine gothique des contes des Grimm (le joueur de flûte de Hamelin), et la veine libertaire de la suédoise contemporaine Astrid Lindgren (Fifi Brin d’acier).

Hier comme aujourd’hui, la lutte est âpre entre la cupidité, la duplicité du monde adulte et le monde libre des enfants.
Dans « La Joueuse Flûte », le goût du jeu des enfants, parce qu’il est gratuit, doit être brimé. Mais la jeune héroïne est une ensorceleuse qui saura prendre les « grands » à leur propre piège et libérer les enfants.

krak « kontrol » – (belgique) – Vendredi 20 et samedi 21

Depuis plusieurs années, Raphaël fait le tour avec son acte « Teatro Pantalones ».
Il veut surtout que les choses se passent comme il l’entend et si ce n’est pas le cas, il y a des solutions subtiles et un sourire désarmant.

Une pièce clownesque poétique, grande dans sa simplicité.

krak « viva Victor » – (belgique) – Jeudi 19 et samedi 21

Pour l’anniversaire de Victor, le public lui offre un cadeau qui va changer sa vie. Charmant et drôle, “Viva Victor” est un spectacle poétique muet à l’humour visuel et absurde, parsemé d’interactions avec le public, qui se déroule autour d’une caravane (devant, dessus, dedans).

 

LES CONCERTS

Le sousa schleb – « Little louis » – (belgique)- Jeudi 19 et samedi 21

Le Sousa Schleb c’est un joyeux Duo où Cornet-Chant, Tambour, et Sousaphone vous emmènent aux racines du Jazz/Blues New Orleans. En homme-orchestre inspiré, Raphaël D’Agostino, accompagné de son comparse Sébastien Wallens, pénètre la légende de Louis Armstrong en l’agrémentant d’anecdotes savoureuses emplies de l’entrain et de la générosité qui caractérisaient le trompettiste de génie.

Le tram des balkans « Kobiz project » – (France) – Samedi 21

Après 15 ans d’aventures communes, les 5 musiciens-chanteurs de TRAM des Balkans ont développé la fougue et la folie partageuse des artistes qui savent ce qui leur fait du bien !
Leur 5ème opus ouvre des horizons imaginaires où les traditions se mélangent pour ne faire qu’une, créant de nouveaux ponts dans une Europe rêvée, globale et sans frontières, de la Méditerranée à l’Asie centrale.
Le voyage est porté par trois voix sincères, magnétiques, servies par une rythmique volcanique.
Toujours imprégné par la musique klezmer et les airs traditionnels d’Europe de l’est, le groupe a su s’éloigner de l’hommage fidèle pour creuser un sillon fait des influences de chaque musicien et d’une envie insatiable de découverte.

S.COK « chantons ensemble » – (France) – Vendredi 20

Une voix, une guitare et des chansons en français que tout le monde peut fredonner !
S.COK revisite des morceaux, la plupart du temps très connus, en mettant en avant quelques uns des plus jolis textes du répertoire des artistes francophones : Gainsbourg, Brel, Brassens, Noir Désir, Zebda, Nougaro, Piaf, Souchon…etc !

GRAND FINAL
Elan project – « fairground » – (pays de galles) Samedi 21

Firenza Guidi, metteuse en scène italienne de la compagnie galloise No Fit State, reconnue mondialement et sans aucun équivalent en France propose en exclusivité une création originale, conçue spécifiquement pour la 17ème édition du festival.

Fruit d’une résidence de création sur Aubagne en Juillet 2018, « Fairground » est une création éphémère qui fait appel à de jeunes circassiens et comédiens issus de différents pays de l’Union Européenne.

Proximité et complicité avec le public, véritables marques de fabrique de la compagnie seront au cœur de ce spectacle pour venir clore comme il se doit le festival dans le parc Jean Moulin, véritable écrin pour la création artistique

– Présentation du festival –

– La programmation heure par heure –

– Les spectacles –

– Les ateliers –

– Infos pratiques –

– Presse –

Accueil